Pape François : la fécondité de la louange

Nous publions ci-dessous un article de Radio Vatican sur l’homélie du Pape François donnée hier pendant la messe à la Maison Sainte Marthe, homélie dans laquelle le Pape parle de la louange en évoquant le Renouveau Charismatique:

La prière de louange nous rend fécond. C’est ce qu’a affirmé le Pape François lors de la Messe célébrée ce mardi matin en la chapelle de la maison Sainte-Marthe. Le Pape, en commentant la danse joyeuse de David pour le Seigneur dont parlait la première lecture de la messe, a souligné que si on l’enferme dans la formalité, notre prière devient froide et stérile.

« David dansait de toutes ses forces devant le Seigneur ». Le Pape François dans son homélie est parti de cette joyeuse image, racontée dans le second livre de Samuel. Tout le peuple de Dieu, a-t-il rappelé, était en fête parce que l’Arche de l’Alliance revenait à la maison. La prière de louange à David, a-t-il poursuivi, « l’a conduit à dépasser les bons usages et à danser devant le Seigneur de toutes ses forces ». Ceci, a-t-il commenté, « était vraiment une prière de louange ! » Et le Pape soulignait qu'en lisant ce passage, il a « tout de suite pensé » à Sarah , après qu'elle eut enfanté Isaac : « Le Seigneur m’a fait danser de joie ! ». Cette personne âgée, comme le jeune David, - a-t-il mis en évidence- « a dansé de joie » devant le Seigneur. « Pour nous, a-t-il observé- , il est facile de comprendre la prière pour demander quelque chose au Seigneur et également pour remercier le Seigneur ». Même comprendre « la prière d’adoration », a-t-il dit, « n’est pas tellement difficile ». Mais la prière de louange « nous la laissons de côté, elle ne nous vient pas aussi spontanément » :

« 'Mais Père, c’est pour ceux du renouveau dans l’Esprit, non pas pour tous les chrétiens ! 'Non, la prière de louange est une prière chrétienne pour nous tous ! Lors de la Messe, tous les jours, lorsque nous chantons à la gloire du Saint….Cà, c’est une prière de louange : nous louons Dieu pour sa grandeur, parce qu’il est grand ! Et nous lui disons de belles choses car nous aimons qu’il en soit ainsi. 'Mais, Père, je ne suis pas capable… Je dois…' Mais tu es capable de crier de joie lorsque ton équipe marque un but et tu n’es pas capable de chanter les louanges au Seigneur ? De sortir un peu de ta contenance pour chanter ? Louer Dieu est totalement gratuit ! Nous ne demandons pas, nous ne remercions pas : nous louons ! ».

Nous devons prier « de tout notre cœur », a poursuivi le Pape. « C’est aussi un acte de justice, car il est grand ! C’est notre Dieu ! ». David, a-t-il ensuite rappelé, « était tellement content, car l’arche revenait, le Seigneur revenait : son corps priait aussi par cette danse » :

« Une belle question que nous pouvons nous poser aujourd’hui : 'Mais comment est ma prière de louange ?' Je sais comment louer le Seigneur ? Je sais comment louer le Seigneur ou lorsque je prie le « Gloria » ou le « Sanctus », je le fais seulement avec la bouche et non pas de tout cœur ? Que me dit David, ils dansent ici ? Et Sarah, dansant de joie ? Lorsque David entre en ville, quelque chose d’autre commence: une fête ! »

« La joie de la louange, a répété le Pape, nous porte à la joie de la fête. La fête de la famille ». Le Pape rappelle ainsi que lorsque David rentre dans le palais, la fille du roi Saül, Michal, le blâme et lui demande s’il n’éprouve pas de honte pour avoir dansé de cette façon devant tout le monde, lui qui est le roi :

« Je me demande combien de fois nous méprisons dans notre cœur de bonnes personnes, des gens simples qui louent le Seigneur comme ça leur vient, spontanément , parce qu’ils ne sont pas cultivés, parce qu’ils ne suivent pas les convenances ? Mais, c’est du mépris ! Et la Bible dit que Michal est restée stérile pendant toute sa vie à cause de cela ! Que veut nous dire la Parole de Dieu ? Que la joie, la prière de louange nous rend fécond ! Sarah dansait au moment de sa grande fécondité, à quatre-vingt-dix ans ! La fécondité que nous donne la louange au Seigneur, la gratuité de louer le Seigneur. Cet homme ou cette femme qui loue le Seigneur, qui prie en louant le Seigneur, qui lorsqu’il prie le 'Gloria', il est heureux de le dire, quand il chante le 'Sanctus' de la Messe, il est heureux de le chanter, c’est un homme ou une femme fertile. Au contraire, ceux qui se renferment dans la formalité d’une prière froide, mesurée, finissent peut-être comme Michal : dans la stérilité des convenances ».

Le Pape a donc invité à imaginer David qui danse « de toutes ses forces devant le Seigneur et à penser combien il est beau de faire des prières de louange ». Cela nous fera du bien, a-t-il conclu, de répéter les paroles du psaume 23 avec lesquelles nous avons prié aujourd’hui :

« Portes, élevez vos linteaux; élevez-vous, portes antiques: que le Roi de gloire fasse son entrée! Le Seigneur, fort et puissant, voilà le roi de gloire! »

Extrait du site de Radio Vatican: http://www.news.va/fr/news/nous-exultons-pour-un-goal-mais-souvent-nous-louon.



Twitter Facebook Email Print
© 2015 ICCRS. All Rights Reserved.