Jean Christof Sakiti

J’ai été baptisé dans le Saint-Esprit en décembre 1984 lorsqu’un moine qui est aussi prêtre a prié pour moi.  À l’époque j’étais étudiant.  J’avais suivi un Séminaire de Vie dans l’Esprit huit mois plus tôt.  Après la préparation, nos responsables m’ont dit que je n’étais pas prêt pour recevoir le baptême dans le Saint-Esprit, ce qui était vrai.  J’avais davantage le souci de mes études que du séminaire. En décembre, je suis allé à une retraite et le prêtre m’a demandé si je voulais qu’il prie pour que je reçoive le baptême dans le Saint-Esprit. J’ai accepté parce que je pensais être prêt. Quand il a prié pour moi, j’ai été rempli de joie et d’une immense paix.  J’ai commencé à chanter en langues avec lui,  Depuis ce moment-là, ma prière a été plus profonde.

Aujourd’hui je sers le Renouveau de deux façons : je donne des formations pour mes frères, responsables et autres, là où un besoin se fait sentir, ou lorsqu’on me le demande. Je sers non seulement le Renouveau, mais aussi les prêtres de paroisse qui me demandent de donner une formation à leurs fidèles. Je suis aussi beaucoup engagé dans l’évangélisation de nombreux diocèses dans mon pays et dans d’autres pays également.

Voici les livres que j’ai lus au cours des douze derniers mois : "Et leurs yeux s’ouvrirent" de Fréderic Marlière, "Amour et responsabilité", Carol Wojtyla, et "La Prière pour la guérison", Colloque international, novembre 2001.

Le Renouveau a besoin de trois choses : nous avons besoin d’un réveil ; nous avons perdu notre premier amour, le feu des débuts a diminué d’intensité ; il nous faut nous réveiller et avancer, approfondir notre amour pour Dieu et pour nos frères ; et nous devons nous engager davantage dans l’utilisation des charismes.

Le Renouveau doit avoir une plus grande influence sur l’Église, à commencer par les paroisses.  Notre but doit être le Baptême dans le Saint-Esprit pour tous les catholiques.  Le Renouveau doit avoir davantage d’influence sur la vie du monde entier : notre évangélisation doit toucher tous les aspects de la vie.  Nous sommes appelés à changer la société et à conduire tous les hommes et femmes à Jésus Christ.

Jean Christophe Sakiti, de Togo, est le membre du Conseil pour l'Afrique francophone.



Twitter Facebook Email Print
© 2015 ICCRS. All Rights Reserved.